ROYAL ALBERT HALL
 
LES INFOS GÉNÉRALES
 
1. When he's not around
2. No good for me
3. Love to love you
4. Forgiven not forgotten
5. Joy of life
6. Intimacy
7. What can I do
8. The right time
9. Queen of Hollywood
10. Dreams*
11. Haste to the wedding*
12. Runaway
13. Only when I sleep
14. Hopelessly addicted
15. I never loved you anyway
 
16. So young
17. Toss the feathers*
* en duo avec Mick Fleetwood

 

 

COMMENTAIRE : Dans un décor très sobre, les Corrs réalisent un superbe concert. L'instrumentation, qui mélange parfaitement le "moderne" et le "traditionnel" est excellente. La plupart des titres de l'album "Talk on corners" sont présents et magistralement interprétés. "Only when I sleep" et "Intimacy" sont magnifiques. Les deux duos à la batterie entre Caroline et Mick Fleetwood sont divins. Du pur bonheur du début à la fin. A voir et à revoir sans limites!!!

 
Concert enregistré au : Royal Albert Hall de Londres le 17 mars 1998
Vidéo sortie en : 1998
Durée du concert : 1h26
Le menu du dvd : 1. Lecture titre par titre - 2. Sous-titres - 3. Le concert
A noter que l'audio n'est pas dans le menu. Il faut choisir soi-même le coté du DVD selon le son souhaité. Au choix: 5.1 surround sound et linear PCM stereo
 
LA PRESTATION DES CORRS
 
Andrea
 

Dès les premiers instants du concert, il est difficile de ne pas succomber au charme de cette belle irlandaise. Pendant près d'1h30, le public découvre une Andrea à la fois sensuelle et attendrissante. Dans les premiers titres, Andrea est plutôt calme. Elle se contente de rester au milieu de la scène, derrière son micro. Cela ne l'empêche pas d'être très souriante. Comme Caroline, Andrea a un regard exceptionnel. Quels beaux yeux! En avançant dans le concert, Andrea bouge de plus en plus. Après un début de danse dans "Joy of life" et "What can I do", elle se déchaîne à partir de "The right time". Elle est lancée et elle n'hésite plus à faire de grands gestes et à bouger sur scène. Elle finit même par être décoiffée au début d'"Only when I sleep". D'ailleurs, une de ses manies pendant le concert est de se passer la main dans les cheveux. Environ 60 fois en 1h30! Au niveau de la voix, Andrea est impeccable. Elle vit ses chansons, elle est plongée dans les paroles. Cela se ressent encore plus dans certains titres comme "Queen of Hollywood" et "Runaway".

 
     
 
Caroline
 

Caroline sérieuse et concentrée derrière sa batterie, est très énergique du début à la fin du concert. Malheureusement, sur une durée d'1h30, la caméra ne s'attarde sur elle que dix petites minutes. C'est peu et c'est bien dommage car ce soir là Caroline a 25 ans. Dans la première moitié du concert, Caroline apparaît quelque peu en retrait. D'abord parce qu'elle est assez absente de la vidéo. Il faut se contenter de quelques plans rapides et relativement éloignés. De plus, elle donne par moment l'impression d'être dans ses pensées. Mais ce n'est qu'une impression car Caroline est avant tout très attentive à ce qu'elle fait. Du coup le public n'a pas droit à ses légendaires sourires, excepté à la fin de "Joy of life".

 
     
 

La situation évolue dans la seconde partie du concert. A partir de "Dreams", Caroline apparaît comme à son habitude, détendue et souriante. Pour ce concert, Caroline joue surtout de la batterie ou elle est impeccable. Elle utilise son bodhran pour trois titres. Elle en joue derrière sa batterie pour "Forgiven not forgotten" et "Joy of life". Mais pour "Haste to the wedding", elle se retrouve sur le devant de la scène. Son petit solo est très apprécié et très applaudi par un public ravi de la voir de plus près. La seconde partie de ce titre instrumental restera comme le moment fort du concert. Caroline retrouve sa batterie pour un magnifique duo avec Mick Fleetwood. Le montage vidéo est très bien fait et les images montrant les deux batteries en même temps sont géniales. Caroline est en grande forme et ce duo est vraiment un grand moment. Le final ("Toss the feathers"), toujours avec Mick Fleetwood, est également très réussi.

 
     
 
Sharon
 

C'est avec elle et un très beau solo de violon que le concert commence. Elle apparaît tout de suite sérieuse. De part sa nature, Sharon montre moins ses émotions que les autres. Toujours est-il que Sharon va être impeccable du début à la fin du concert. Au violon d'abord ou elle excelle. Elle en joue dans tous les titres. Ses morceaux sont toujours attendus et appréciés du public, qui n'hésite pas à l'applaudir, voir à la siffler (au début de "Forgiven not forgotten"). Le meilleur moment pour Sharon est "Haste to the wedding". Dans la première partie, elle réalise un magnifique solo de violon. La caméra s'attarde sur elle pendant 4 minutes en quasi-continu. Elle est à l'honneur et elle a droit à une ovation du public à la fin de sa prestation, ce qui lui vaut un large sourire. Un sourire qui ne la quittera plus jusqu'à la fin de cette chanson. Une mention particulière pour "I never loved you anyway" ou elle semble bien s'amuser. Malheureusement pour ses admirateurs, Sharon est quasi-absente pour "Only when I sleep" et "Hopelessly addicted". Heureusement sa voix est bien là. Sharon, qui fait la seconde voix pendant tout le concert, a une voix qui se marrie parfaitement avec celle d'Andrea. Elle est plus audible dans la seconde moitié du concert avec des titres comme "Runaway" ou "So young".

 
     
 
Jim
 

Dès le premier titre, Jim apparaît comme il est toujours, détendu et souriant. Il est en forme et il semble bien s'amuser. Avec Caroline, Jim est celui qui passe le plus inaperçu sur scène. Il faut se contenter de quelques plans courts. C'est pourquoi quand la caméra s'attarde sur lui, il ne manque jamais l'occasion de faire un large sourire ou une grimace amusante. C'est le cas notamment pour "When he's not around" et "Runaway". Mais même quand la caméra ne s'attarde pas sur lui, Jim n'en perd pas pour autant sa bonne humeur. Ainsi, en plan éloigné, il est possible de voir qu'il s'amuse bien ("Joy of life" et "So young"). Sa présence est discrète, tout comme sa voix que l'on entend un peu mieux dans "Love to love you". Jim montre tout son talent de musicien. Il alterne entre guitare et claviers. Il lui arrive même de jouer des claviers en ayant encore sa guitare autour du cou ("Forgiven not forgotten" et "The right time"). Jim semble impressionné de jouer sur la même scène que Mick Fleetwood, et pour "Dreams" il est possible de lire dans son regard qu'il trouve la situation géniale. Et ça l'est.

 
     
 
 
 
 
LES INSTRUMENTS UTILISÉS
 
When he's not around
Andrea : chant - tin whistle
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : claviers
 
No good for me
Andrea : chant
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
Love to love you
Andrea : chant
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
Forgiven not forgotten
Andrea : chant - tin whistle
Caroline : batterie - bodhran
Sharon : violon
Jim : guitare électrique - claviers
 
Joy of life
Andrea : tin whistle
Caroline : batterie - bodhran
Sharon : violon
Jim : claviers
 
Intimacy
Andrea : chant
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
What can I do
Andrea : chant
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : claviers
 
The right time
Andrea : chant
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : claviers - guitare électrique
 
Queen of Hollywood
Andrea : chant
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
Dreams
Andrea : chant - tin whistle
Caroline : bodhran
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
Haste to the wedding
Andrea : tin whistle
Caroline : batterie - bodhran
Sharon : violon
Jim : guitare sèche - claviers
 
Runaway
Andrea : chant
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
Only when I sleep
Andrea : chant - tin whistle
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
Hopelessly addicted
Andrea : chant
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
I never loved you anyway
Andrea : chant - tin whistle
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
So young
Andrea : chant
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare sèche
 
Toss the feathers
Andrea : tin whistle
Caroline : batterie
Sharon : violon
Jim : guitare électrique
 
 
 

 

Totalement Corrs 2002-2016 ● Site non officiel