ANDREA CORR
 
 
LE PROFIL D'ANDREA
 
SA JEUNESSE
 

Comme son frère et ses soeurs avant elle, Andrea a apprit très tôt à jouer du piano par son père. Les autres pratiquant également un second instrument, Andrea désira faire de même. C'est ainsi qu'on lui a offert une tin whistle. Elle s'intéressa très vite à cet instrument et elle apprit très vite à en jouer...et à la perdre. La spécialité d'Andrea étant de perdre régulièrement ses affaires. Andrea passe une enfance sans histoire. Elle étudie comme ses soeurs au couvent de Dun Lughaidh où elle est de loin la meilleure des quatre enfants. Andrea est une fille sérieuse. Mais pas pour tout car elle est très désordonnée. Elle a partagé sa chambre avec Caroline, et même si elle l'adore, cela a provoqué de nombreuses disputes car sa soeur était tout son contraire. Andrea était même inquiète du bon sens de Caroline à ce moment là.

 

Considérée comme la petite dernière (et c'est d'ailleurs vrai), Andrea était la cible privilégiée de Jim. "Quand nous jouions à cache-cache, Jim me soulevait et me mettait tout en haut d'une grosse commode. Je m'asseyais là en attentant que quelqu'un vienne me trouver, mais ils avaient tous arrêtés de jouer". Très vite, toute sa famille remarqua sa jolie voix et c'est tout naturellement qu'elle devint la chanteuse du groupe au moment de sa formation.

 
     
 
Avec sa mère Jean (photo 1) - Enfant, puis adolescente dans les années 80 (photos 2 à 4)
 
SA PLACE DANS LE GROUPE
 

Au sein du groupe, Andrea occupe une place particulière. En tant que chanteuse, c'est elle qui est au premier plan, qui est la plus exposée. Malgré cette position, cette grande romantique se considère plutôt timide. Lors des interviews, elle apparaît effacée (surtout par rapport à Sharon et Caroline, connues pour être très bavardes). Mais quand elle est sur scène c'est tout le contraire. Andrea est un spectacle à elle seule. Sa grande imagination et son côté imprévisible peuvent faire craindre le pire, d'après Jim. Elle est la spécialiste des petites gaffes. Il lui arrive ainsi de se tromper dans les paroles, d'annoncer une chanson alors que c'est une autre qui suit, ou même d'oublier de faire la présentation du groupe. Mais cette attitude ne l'empêche pas d'être sérieuse et d'être très critique vis à vis de son travail. Elle reconnaît qu'elle est parfois déçue de ses performances sur scène.

 

Débordante d'énergie, elle n'hésite pas à se "trémousser" d'un bout à l'autre de la scène, pour le plus grand plaisir des garçons. Sa voix unique fait merveille sur ses chansons qu'elle vit pleinement. Andrea a d'ailleurs précisé sur le sujet "je n'ai jamais pris de cours de chant, et je ne fais même pas d'échauffement avant les concerts, ce que je devrais pourtant faire car c'est plus sur et ça permet de mieux chanter". En plus du chant, Andrea joue de la tin-whistle, une petite flûte irlandaise peu coûteuse, ce qui lui permet de la lancer de temps en temps dans le public ou tout simplement de la perdre. Ce petit instrument apporte une touche traditionnelle supplémentaire au groupe (excellent dans les morceaux tels que "Toss the feathers", "Joy of life" ou encore "Haste to the wedding").

 

Quand elle n'est pas sur scène, Andrea écrit la majorité des textes des chansons du groupe. Elle dit s'inspirer de ce qui l'entoure. Elle aime aborder des sujets comme les gens en général ou encore le bien contre le mal.

 
     
 

Au Royal Albert Hall, en mars 1998 (photo 1) - Enregistrement de l'Unplugged, en octobre 1999 (photo 2) - Live in London, en décembre 2000 (photo 3) - Concert à Londres en juin 2004 (photo 4)

 

Depuis le retour du groupe en 2015. La place d'Andrea au sein de The Corrs n'a pas vraiment évolué. Elle est bien sûr restée la voix du groupe et elle continue de jouer de la tin whistle. Auparavant habituée à chanter pieds nus sur scène il semblerait qu'elle ait décidé désormais de porter des chaussures. De la sagesse donc, mais ses fans peuvent être rassurés, Andrea est restée dynamique, spontanée et imprévisible. Sur scène elle continue de faire le show !

 
SES ACTIVITÉS HORS DU GROUPE
 

Agitée sur scène, en privé Andrea mène une vie tranquille partagée entre sa maison de Ballsbridge et son appartement de Londres. Elle a des plaisirs simples, voir ses amis, lire un bon livre ou regarder un film. "Cela permet de prendre du recul par rapport à ce que l'on fait", précise-t-elle. Andrea garde une âme d'enfant. Et un de ses gros défauts est de sucer son pouce, ce qui lui vaut les moqueries de son entourage. Elle ne considère pas cela comme un défaut et ça ne lui pose pas de problème. Pourtant, on lui a même proposé de faire une thérapie pour arrêter. Quand elle ne travaille pas pour le groupe, Andrea mène une véritable carrière solo dans le cinéma, la chanson et le théâtre.

 

Le cinéma est la première activité à laquelle s'intéresse Andrea. Elle commence d'ailleurs sa carrière d'actrice alors que le groupe se forme à peine. Elle obtient son premier rôle dès 1990 dans le film "The commitments" d'Alan Parker. Elle joue Sharon Rabitte, la petite soeur du personnage principal. En 1996 elle joue la maîtresse de Juan Peron dans le film "Evita" aux côtés de Madonna. "C'était brillant. Elle était fantastique. J'étais nerveuse mais j'ai simplement fait ma part" précise-t-elle sur cette belle expérience. L'année suivante elle participe au doublage du dessin animé "Quest for Camelot" ou elle prête sa voix à Kayley un des personnages principaux. Au printemps 2000 Andrea est approchée pour jouer le rôle de Ethne dans le film "The four feathers" (Frères du désert en français) et pour jouer le rôle de Christine dans le film "Le fantôme de l'opéra". Mais elle ne donne pas suite à ces deux propositions à cause d'un emploi du temps surchargé avec le groupe. C'est pour la même raison qu'elle ne donne pas suite en 2001 pour le rôle de Lara Antipova dans le remake télévisé du célèbre film "Docteur Jivago". Heureusement Andrea est totalement libre quand on lui propose de jouer dans "The boys and girl from County Clare" à la rentrée 2002. Dans ce film Andrea joue le rôle de Anne Bradley, une joueuse de violon. Même si elle n'est pas très à l'aise au violon Andrea offre une belle prestation d'ensemble dans ce film. Pendant le tournage sur l'île de Man, Andrea lance le 1er décembre les illuminations de Noël, accompagnée par l'équipe du film. Elle retrouve d'ailleurs quelques jours plus tard l'acteur Bernard Hill à l'occasion de la première au cinéma Savoy de Dublin du film "Le seigneur des anneaux : les deux tours" dans lequel il a un rôle.

 
     
 

Tournage "The commitments" en 1990 (photo 1) - Tournage de "Evita" en 1996 (photo 2) - Tournage "The boys and girl from County Clare" fin 2002 (photo 3) - 1ère du "Seigneur des anneaux" fin 2002 (photo 4)

 

Sa carrière d'actrice lui laisse également le temps de participer à diverses actions caritatives. En septembre 2002 elle lance la promotion du Concern Fast pour aider les pays en voie de développement. En juillet 2003 elle participe à la Cow parade de Dublin au profit d'associations aidant les enfants handicapés et les sans abris. Le même mois elle obtient enfin son permis de conduire qu'elle tentait d'obtenir depuis quatre longues années. Du coup, elle se lie même d'amitié avec son moniteur. Andrea est désormais en règle, car jusque là elle avait l'habitude de conduire sans permis, en toute illégalité! Fin 2003/début 2004 Andrea enchaîne les festivals et premières de films pour "The boys and girl from County Clare" avec notamment Boston en septembre et Palm Springs en janvier. Mais elle en fait également pour le film "In America" pour lequel elle interprète "Time enough for tears". Cette chanson est signée par ses deux amis Bono et Gavin Friday, avec qui elle va beaucoup voyager dans le cadre de la promotion du film. Le 17 janvier 2005 elle participe à la journée Radio Aid à Londres pour aider les victimes du Tsunami qui a secoué l'Asie fin décembre 2004. Le mois suivant elle offre une paire de chaussures avec son autographe pour aider deux associations qui luttent contre la sclérose en plaques. Le 9 mars elle participe à l'action "Tin whistles for teachers" afin de promouvoir la tin whistle au sein des écoles irlandaises. En tant que joueuse mondialement connue de tin whistle, il était normal qu'Andrea apporte sa contribution.

 

Au printemps 2005 Andrea tourne dans le court métrage "The bridge", ou elle tient le rôle principal, et dans le film "Broken thread". La même année elle enregistre avec Bono la chanson "Don't come knocking" pour la bande originale du film du même nom. Début 2006 elle assiste à de nombreux évènements tels que la soirée du lancement de la Fiat Punto à Londres en janvier, la présentation de la nouvelle collection Marchesa en mars ou encore la cérémonie des "Sony Radio Academy Awards" en mai. Au printemps 2006 c'est Laurent Voulzy qui lui demande d'enregistrer avec lui la chanson "All I have to do is dream" pour son album de reprises "La septième vague". Dans le même temps elle participe à l'album de reprises de chansons de marins "Rogues's gallery : Pirate ballads, sea songs and chanteys", ou elle interprète le titre "Caroline and her young sailor bold". Mais l'événement musical reste l'annonce début mai de la réalisation de son premier album solo. Toujours au printemps elle est engagée pour jouer le rôle d'Emma, un des personnages principaux du film "Knife edge". En mai elle participe au festival de Cannes dans le cadre de la promotion de ce nouveau long métrage. Mais pour des raisons financières la production est suspendue en juillet. Quand celle-ci reprend en février 2007 Andrea doit abandonner son rôle pour se consacrer pleinement à son nouveau projet de chanteuse solo. Après quelques hésitations sur le style musical à adopter, son premier album intitulé "Ten feet high" sort en France le 25 juin 2007. L'album se compose de onze titres aux sonorités variées ou alternent chansons pop, électro, acoustique et même latino. Malheureusement l'album ne rencontre pas son public et il est un demi échec. Il n'y a qu'en Espagne, ou la promotion a été plutôt réussie avec notamment une série de quatre concerts à la rentrée, que l'album s'est vendu. Il n'a pas dépassé quelques milliers d'exemplaires en France. Le 6 novembre elle est à Londres pour remettre un prix à son ami John Giddings à l'occasion des "UK Festival Awards".

 
     
 

Festival de Boston en septembre 2004 (photo 1) - Festival de Palm Springs en janvier 2005 (photo 2) - Court métrage "The Bridge" en 2005 (photo 3) - Promo radio pour "Ten feet high" en juin 2007 (photo 4)

 

Après cette première expérience solo en demi teinte, Andrea se fait plus discrète pendant quelques mois. Ses seules apparitions sont comme à son habitude pour des actions caritatives. Le 1er décembre 2007 elle participe à la journée mondiale contre le Sida et le mois suivant elle enregistre, avec d'autres artistes, une chanson en hommage au chanteur irlandais Ronnie Drew au profit de l'Irish Cancer Society. Le 27 juin 2008 Andrea est à Londres pour le concert 46664, organisé à l'occasion des 90 ans de Nelson Mandela. Les bénéfices sont destinés à la lutte contre le Sida. Plus léger, Andrea remet le 13 septembre le prix  "Young person of the year" à Oral Tinsley à l'occasion de la cérémonie des Irish people of the year awards.

 

Début 2009 Andrea tourne dans un court métrage filmé en 3D intitulé "Pictures". Elle tient le rôle principal aux cotés de l'acteur Neil Pearson, vu dans "Le journal de Bridget Jones". Quelques semaines plus tard elle se lance un nouveau défi en montant sur les planches pour son premier rôle au théâtre. Du 26 février au 9 mai 2009 elle interprète Chris dans la pièce "Dancing at Lughnasa" au Old Vic Théâtre de Londres. Avec des bonnes critiques, cette première expérience est un succès pour Andrea qui a déjà très envie de recommencer. Le 8 mars elle assiste, en compagnie de l'acteur américain Kevin Spacey, à la cérémonie des Laurence Olivier Awards à Londres. La seconde moitié de l'année 2009 est consacrée à de nombreuses bonnes actions au profit de différentes associations aidant les enfants malades, les personnes infirmes ou vivant dans la difficulté. Début 2010 Andrea enregistre la chanson "O brother" pour un album de musique irlandaise intitulé "Music of Ireland", qui sort en mars. Le mois suivant elle assiste avec sa soeur Sharon à la première européenne du film "Perrier's bounty" à Dublin. Le 21 mai elle remet le "Frontline Award 2010" au docteur Soraya Rahim Sobrang pour son action concernant les droits de la femme en Afghanistan. Andrea prononce un discours devant un public d'environ 200 personnes à cette occasion. Le 30 juin Andrea est à Londres à l'occasion de l'Elephant parade qui présente des éléphants réalisés et décorés par de nombreux artistes et qui seront ensuite vendus au profit de la protection des éléphants d'Inde. Le 10 octobre Andrea est sur la scène du Shepherd's Bush Empire de Londres pour participer à un concert en hommage à la chanteuse britannique Kirsty McColl. Elle interprète le titre "They don't know", disponible par la suite sur support cd.

 
     
 

Concert 46664 à Londres en juin 2008 (photo 1) - Tournage de "Pictures" début 2009 (photo 2) - "Dancing at Lughnasa" en février 2009 (photo 3) - "Frontline Award 2010" à Dublin, en mai 2010 (photo 4)

 

Toujours en octobre 2010 Andrea assiste à la première de "Celebration" au Gate Theatre de Dublin. Endroit avec lequel elle va vite se familiariser puisqu'Andrea remonte sur les planches pour jouer le rôle principal dans la pièce "Jane Eyre" du 4 novembre 2010 au 15 janvier 2011. Une nouvelle fois les critiques envers Andrea sont très positives et la pièce est un tel succès que deux semaines de représentations sont rajoutées. Après ce bonheur sur les planches, elle revient à la chanson avec un deuxième album solo intitulé "Lifelines", qui sort le 6 juin 2011 en France. L'album de 11 titres composé uniquement de reprises, est d'un niveau bien supérieur à "Ten feet high" avec une instrumentation de qualité et une superbe voix. Fin mai/début juin elle donne quelques concerts au Royaume-Uni, interprétant ses chansons et celles du groupe. Mais suite à l'annonce de sa grossesse quelques semaines plus tard, la tournée qui devait avoir lieu au deuxième semestre 2011 est annulée.

 

Elle met alors sa carrière de coté pour s'occuper de sa vie de famille. Ses rares apparitions sont essentiellement pour soutenir des actions caritatives. Toutefois Andrea donne également une interview en janvier 2012 pour l'émission "The meaning of life with Gay Byrne" sur la RTE One.  Le même mois elle enregistre la chanson "She moved through the fair" pour une compilation de titres celtiques intitulée "Celtic skies". Le 24 juillet elle assiste à la première de la pièce "A woman of no importance" au Gate Theatre de Dublin. Le 30 novembre elle retrouve la scène en participant à un grand concert de charité au Carnegie Hall de New York au profit de la "Golden hat foundation" qui vient en aide aux enfants autistes. Le 9 décembre elle participe à la soirée "Voices from the front line" au Vicar street de Dublin en l'honneur de ceux qui se battent pour faire respecter les droits de l'homme partout dans le monde. Le 18 décembre elle assiste avec son mari Brett aux très sérieux "Business and finance awards 2012" à Dublin. Le 24 juillet 2013 elle se rend à la nuit d'ouverture de la pièce "Un tramway nommé Désir" de Tennessee Williams. C'est à la même époque qu'est confirmée sa seconde grossesse. Le 27 août Andrea assiste à la soirée de lancement des "Irish Designers Create" à Dublin. Après avoir donné naissance à un garçon début janvier 2014, Andrea se retrouve en studio pour enregistrer une chanson en duo avec le chanteur britannique Engelbert Humperdinck intitulé "Ain't that peculiar". Ce titre, qui est une reprise de Marvin Gay, est disponible dans la compilation "Engelbert calling", commercialisée en mars.

 

A l'occasion de ses 40 ans le 17 mai 2014, Andrea retrouve sa famille et ses amis dans un restaurant de Dublin pour fêter l'évènement. Le 29 août elle relève le défi du "Ice bucket challenge" et fin septembre elle soutient la dernière action de l'association ALS qui lutte contre la fibrose pulmonaire. Elle passe les mois suivants à s'occuper de ses enfants avant de reprendre à l'été 2015 l'aventure avec le groupe The Corrs.

 
     
 

"Jane Eyre" fin 2010 (photo 1) - Concert à Glasgow en mai 2011 (photo 2) - Concert pour la Golden Hat Foundation, novembre 2012 (photo 3) - 1ère de la pièce "Un tramway nommé désir", juillet 2013 (photo 4)

 
SA VIE AMOUREUSE ET FAMILIALE
 

Andrea ne manque pas de charme. Elle a été élue femme la plus sexy d'Irlande en 1999. Mais contrairement à Sharon et Caroline, Andrea a mis longtemps avant de connaitre une relation sentimentale stable. Pendant plusieurs années la presse l'a fiancé régulièrement avec une personnalité du monde de la musique. Ainsi, on lui a notamment prêté une aventure avec le chanteur Robbie Williams, ce qu'elle a toujours démentie. Après une relation avec Huey Morgan, le chanteur du groupe de rock Fun lovin' criminals, Andrea a partagée la vie du producteur Giles Baxendale d'avril 2001 à novembre 2002. Elle a ensuite vécu pendant quatre avec l'acteur anglais Shaun Evans. Ils se sont rencontrés lors du tournage du film "The boys en girl from County Clare" fin 2002. Leur relation a été heureuse et tout pouvait laisser penser que le couple s'officialiserai un jour. Mais fin 2006, ils se sont séparés.

 

Depuis décembre 2006 Andrea partage la vie de Brett Desmond. Ce dernier, qui est courtier en valeurs mobilières, est né en 1977. Il est le fils ainé du milliardaire irlandais Dermot Desmond, quatrième fortune d'Irlande. Après deux ans de vie commune, Brett et Andrea se sont fiancés le 25 décembre 2008 lors d'un voyage à la Barbade. Brett a offert pour l'occasion une bague de fiançailles d'une valeur de 70.000 euros et a demandé Andrea en mariage, ce qu'elle a accepté sans hésiter.  Le couple s'est marié le 21 août 2009 en l'église Saint Joseph, située dans le village de Miltown Malbay, en Irlande. Les festivités se sont déroulées non loin de là au Doonbeg golf club. Le 28 avril 2012 elle a donné naissance à sa fille Jean et le 4 janvier 2014 à son fils Brett. Aujourd'hui Andrea vit donc une vie familiale heureuse en compagnie de son mari et de ses deux enfants.

 
     
 

Avec Giles Baxendale en 2001 (photo 1) - Avec Shaun Evans en 2004 (photo 2) - Avec Brett Desmond en 2007 (photo 3) - Le jour de son mariage le 21 août 2009 (photo 4)

 
 
 
SA FICHE D'IDENTITÉ
 
   
 
● Nom : Corr
● Prénoms : Andrea, Jane
● Date de naissance : 17 mai 1974
● Lieu de naissance : Dundalk (Irlande)
 
Situation familiale :
Mariée à Brett Desmond depuis le 21 août 2009
Une fille : Jean, née le 28 avril 2012
Un fils : Brett, né le 4 janvier 2014
 
Aspects physiques :
1.55m, cheveux bruns, yeux marrons foncés, droitière
 
Lieu de résidence :
Dublin et Londres
 
Instruments :
Tin whistle, piano... et chant
 
Qualités :
Toujours gaie, optimiste
 
Défauts :

Suce son pouce, perd régulièrement ses affaires, très désordonnée, fait souvent des gaffes

 
Elle aime :

Voir ses amis, lire, boire du thé, cuisiner, voyager, les gens qui ont les pieds sur terre

 
Elle n'aime pas :
 
Musiques préférées :
Prince, U2, Depeche mode
 
Film préféré :

Midnight cowboy (Macadam Cowboy) de John Schlesinger (1969)

 
Nominations et prix de beauté obtenus :
Elue "Femme la plus sexy d'Irlande" en 1999.
 

Elue "Plus beau visage féminin de la planète" d'après le site TCCandler en avril 1999.

 

28ème du classement des 100 plus beaux visages féminins de la planète d'après le site TCCandler en avril 2008.

 

Elue "Femme la plus attirante de l'année 2008" et "Femme la plus élégante de l'année 2008" d'après le grand sondage annuel organisé par le site HelloMagazine en janvier 2006.

 

15ème femme la plus photogénique du monde d'après le site NewsLite en janvier 2010.

 

69ème du classement des 100 plus belles femmes de la planète d'après le site TCCandler en décembre 2010.

 
 
 
SON MARIAGE
 

Andrea s'est mariée avec Brett Desmond, son petit ami depuis 2006, le 21 août 2009 en l'église Saint Joseph de Miltown Malbay (Irlande).

 
 
 
 

 

Totalement Corrs 2002-2016 ● Site non officiel